Anges de Racine
Apprentissage - Pédagogie, recherche, matériel, critique du monde scolaire

Sortis du four

Boyer, C., Bissonnette, S. Morneau-Guérin, F. (2022). Effets combinés d'un programme d'apprentissage en classe ordinaire et d'un programme orthopédagogique sur le rendement en lecture d'élèves en première année. Montréal : Éditions de l'Apprentissage


En 2003, deux programmes scolaires d'enseignement de la lecture en anglais ont été introduits au Québec : le programme Accelerated Development of Reading (ADOR) pour les élèves de première année et, pour les élèves ADOR ayant un rendement faible en lecture, le programme de soutien Intensive Intervention in Reading (IIR). ADOR et IIR sont les versions anglaises du programme français Développement accéléré de la lecture en première année (DAL) et de le Programme orthopédagogique DIR en lecture (II en lecture ; ce programme orthopédagogique est maintenant connu sous l'appelation DIR en lecture ; voir Programme orthopédagogique DIR). L'enseignement explicite et direct constitue le cadre de ces programmes.


Deux études quasi-expérimentales ont été menées pour mesurer les effets des programmes ADOR et IIR par rapport à l'enseignement régulier de la lecture et à la remédiation orthopédagogique. Dans les deux études, les effets combinés d'ADOR et IIR ont été mesurés sur deux cohortes distinctes d'élèves de première année pendant une année scolaire complète. Cette étude montre que les programmes ADOR et IIR permettent d'obtenir des résultats supérieurs en lecture comparativement aux groupes contrôles et que les effets les plus importants concernent les sous-tests mesurant la compréhension de la lecture.


Deux programmes combinés en enseignement de la lecture en 1re année, inspirés de l'Enseignement explicite, de l'Enseignement direct ainsi que d'autres éléments issus en grande partie de données probantes ont démontré une efficacité supérieure aux programmes du ministère de l'Éducation employés en classe ordinaire et en orthopédagogie dans une commission scolaire anglophone au Québec, et ce, sur toutes les mesures utilisées. Les effets les plus importants ont été obtenus aux sous-tests mesurant la compréhension en lecture. D'ailleurs, on peut observer un effet sur la compréhension de courts textes qui pourrait correspondre théoriquement à un gain équivalent à une année d'apprentissage supplémentaire. Comme d'autres chercheurs l'ont démontré (National Reading Panel, 2000 ; Bissonnette, Gauthier, Richard et Bouchard, 2010 ; Stockard, Wood, Coughlin et Rasplica Khoury, 2018), la présente recherche semble confirmer que les programmes axés sur l'Enseignement explicite et direct peuvent favoriser un meilleur apprentissage comparativement à d'autres programmes.

Boyer, C., Bissonnette, S. (2022). Quels sont les effets des technologies et de l’enseignement virtuel sur le rendement des élèves, avec ou sans pandémie ? - Il semble nettement préférable d'enseigner en classe que d'enseigne à distance - Chapitre VI. Dans Gauthier, C., Bissonnette, S. et Bocquillon, M. (éditeurs). Questions théoriques et pratique de l'enseignement explicite. Montréal : Presse de l'Université du Québec.


Depuis mars 2020, la pandémie de COVID-19 a forcé les écoles à délaisser l’enseignement usuel en présence des élèves pour la mise en place d’un enseignement à distance en mode virtuel. Ce contexte inédit représente, pour les évangélistes des technologies, l’occasion rêvée de transformer radicalement l’enseignement ordinaire au profit d’une école virtuelle favorisant enfin le développement des compétences du XXIe siècle, une personnalisation accrue du parcours d’apprentissage de l’élève et une véritable différenciation pédagogique (Cavenaghi et Senécal, 2020).


Ce discours évangélique hautement idéologique fait fi de l’effet positif de l’enseignant sur le rendement des élèves, un effet pourtant très bien documenté (Aaronson, Barrow et Sander, 2007 ; Bissonnette et Boyer, 2019 ; Rockoff, 2004). Ce discours lyrique des aficionados des compétences du XXIe siècle accorde aux technologies un pouvoir mirifique non constaté jusqu’à maintenant (Slavin, 2019). Pour certains de ces évangélistes, l’école virtuelle serait même l’avenir obligé de l’école de briques et de mortier… Or, est-ce que l’emploi massif des technologies en enseignement et le concept d’école virtuelle sont fondés sur des données probantes ?


Bissonnette, S., Boyer, C., Morneau-Guérin, F. (2022). The Combined Effects of Regular Classroom and Remedial Larning Programs on the Reading Achievement of First Grade Pupils. Montréal : Éditions de l'Apprentissage


In 2003, two school-based English reading programs were introduced in Québec: the Accelerated Development of Reading (ADOR) program for Grade 1 students and, for ADOR students with low reading achievement, the Intensive Intervention in Reading (IIR) support program. ADOR and IIR are the English versions of the French program Développement accéléré de la lecture en première année (DAL) and the French program Programme orthopédagogique DIR en lecture (II en lecture; this remedial program is now known as DIR en lecture; see Programme orthopédagogique DIR). Explicit and direct instruction is the framework for these programs.


Two quasi-experimental studies were conducted to measure the effects of ADOR and DIR programs in comparison to regular reading instruction and remediation. In both studies, the combined effects of ADOR and IIR were measured on two separate cohorts of first graders over a full school year. This study shows that the ADOR and IIR programs produce higher reading scores compared to the control groups, and that the largest effects are on subtests measuring reading comprehension.


Two combined Grade 1 reading instruction programs, based on Explicit Instruction, Direct Instruction, and other largely evidence-based elements, demonstrated superior effectiveness to Ministry of Education programs used in regular classrooms and remediation in an English school board in Québec on all measures used. The largest effects were obtained on the subtests measuring reading comprehension. Moreover, an effect on short text comprehension can be observed that could theoretically correspond to a gain equivalent to an additional year of learning. As other researchers have demonstrated (National Reading Panel, 2000; Bissonnette, Gauthier, Richard, & Bouchard, 2010; Stockard, Wood, Coughlin, & Rasplica Khoury, 2018), this research seems to confirm that programs focused on Explicit and Direct Instruction can promote better learning compared to other programs.

Boyer, C., Bissonnette, S., Baillargeon, N., Morneau-Guérin, F. (2022). Analyse critique d’un changement de paradigme pédagogique dans le cadre de la résidence en médecine au Québec. Collection Des points sur les i et des barres sur les t. Montréal : Éditions de l’Apprentissage.


Les progrès de la médecine au cours des deux derniers siècles découlent essentiellement de son ancrage de plus en plus accentué dans la recherche scientifique qui se traduit par la révérence de la rigueur, de la rationalité, de la méthode scientifique et des données probantes. Au début du XXe siècle, le rapport Flexner (1910) est venu accélérer cet élan décisif.


Au cœur de cette histoire, il y a le contenu des apprentissages, mais il y a aussi le cadre pédagogique de la formation visant l’apprentissage de ce contenu. Au XXIe siècle, le contenu de l’apprentissage de la formation médicale est clairement du côté des données probantes et de la rigueur. Mais qu’en est-il du cadre pédagogique de la formation médicale, et, dans le cas qui nous intéresse, de la résidence en médecine ?


En 2009, l’Université de Toronto expérimente, à la résidence en médecine, une approche pédagogique développée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, baptisée la compétence par conception (CPC).


La CPC s’inscrit directement dans la lignée de la pédagogie axée sur le développement des compétences (PADC), un courant pédagogique dont la naissance aux États-Unis découlerait du lancement du Spoutnik soviétique en 1957… On retrouve aujourd’hui le courant de la PADC en pédagogie générale (primaire, secondaire, post-secondaire), en pédagogie vocationnelle et en pédagogie médicale.


Sur quel cadre théorique de la PADC du CRMCC (CPC) repose-t-il ? Ce cadre a-t-il été scientifiquement validé, en tout ou en partie ?


Le présent texte soutient que la PADC du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada n’a pas suivi un processus rigoureux exemplaire et qu’elle n’est pas appuyée sur les données probantes de la recherche scientifique, ni en pédagogie générale ni en pédagogie médicale. Plus précisément, nous soutenons que le monde médical canadien et québécois, en adoptant la PADC du CRMCC, s’est éloigné des données probantes, de la rigueur nécessaire et de la prudence consciencieuse dont il fait habituellement preuve à l’égard des innovations médicales.


Chemin faisant dans le déploiement de ce texte, nous examinons également succinctement l’efficacité de méthodes pédagogiques parfois co-occurrentes de la PADC, mais pouvant aussi proposer une solution de rechange, au moins partielle, à la résidence traditionnelle et à la PADC appliquée à la résidence (ex. : la simulation assistée par la technologie, les patients simulateurs standardisés, la pratique délibérée, la maîtrise des apprentissages et la progression basée sur les compétences).


Boyer, C., Bissonnette, S. (2022). Le concept de dyslexie... est-il encore pertinent ? Collection Des points sur les i et des barres sur les t. Montréal : Éditions de l’Apprentissage.


La définition de la dyslexie et son étiologie ont été sujettes à diverses controverses et ont subi de multiples révisions depuis la naissance de ce concept (Maia et al., 2017 ; Peterson et Pennington, 2015). Au cours des 30 dernières années, de nombreux auteurs ont soulevé régulièrement la faiblesse du concept de dyslexie et l'inconsistance de sa définition et de son étiologie. Nous présentons l'évolution du concept de dyslexie et nous revenons sur certaines de ces avenues infirmées et rejetées au cours des 125 dernières années. Nous indiquons deux avenues qui semblent nettement plus prometteuses pour l'identification et le traitement des élèves en difficulté d'apprentissage de la lecture.


Le texte a été révisé et accepté par la Revue Québécoise de Psychologie (RQP) en 2020. À la fin de 2022, l'article n'étant toujours pas publié pour des raisons indéfinies, les auteurs ont décidé de le publier aux Éditions de l'Apprentissage.


La Science ne progresse pas en convainquant les adeptes des vieilles théories qu'ils sont dans l'erreur, mais en laissant le temps passer afin que les nouvelles générations puissent reprendre le flambeau sans s'encombrer des théories caduques.

Max Planck, prix Nobel de physique en 1918


Morneau-Guérin, F., Santarossa, D., Boyer, C. (2022). Le démantèlement du racisme dans l'enseignement des mathématiques et l'effet cobra. Montréal : Éditions de l’Apprentissage, collection Des points sur les i et des barres sur les t.

Les idées ont des conséquences

Richard Weaver


Dans ce texte les auteurs s'inscrivent en faux par rapport aux idées véhiculées dans le fascicule A Pathway to Equitable Math Instruction qui sont actuellement mises en application dans divers districts scolaires de Géorgie, d'Ohio, de Californie et d'Oregon. Les auteurs démontrent que les prétentions dans ce document – en droite ligne avec la doctrine de ce qu'il convient d'appeler la « théorie critique de la race » (critical race theory) – se révèlent être en opposition directe avec les preuves scientifiques et empiriques accumulées sur plus de 50 ans en sciences cognitives ainsi que dans la recherche empirique en éducation.


Boyer, C., Bissonnette, S., Morneau-Guérin, F. (2022). Bref historique de l’étiolement du Collège des médecins du Québec… L'Action nationale, octobre-novembre.


Incorporé en 1847 sous le nom du Collège des médecins et chirurgiens du Bas-Canada, le Collège des médecins du Québec (CMQ) célèbre cette année ses 175 ans d’existence. L’un de ses rôles, et celui pour lequel il est sans doute le plus connu dans la société, consiste à protéger le public contre les pratiques médicales qui ne respectent pas les normes rigoureuses reconnues et contre le charlatanisme. À ce rôle s’en ajoutent d’autres, et notamment celui de veiller à la qualité des programmes de formation médicale des universités, à l’accréditation des programmes et des milieux de formation médicale postdoctorale et à la certification des médecins.


Il appert qu’au fil des ans, le CMQ a abdiqué une part non négligeable de ses responsabilités en transférant celles-ci notamment au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC), pour ce qui est de la formation dans les spécialités autres que la médecine familiale. Cela s’est fait pour diverses raisons.

Boyer, C., Morneau-Guérin, F. (2023). Les œillères d'un discours constructiviste — Les errances de Allaire et ses collègues (2022a) dans leur réplique au texte de Boyer et Bissonnette (2021) portant sur l'enseignement à distance et les écoles virtuelles. Collection Des points sur les i et des barres sur les t. Éditions de l'Apprentissage.

... NOUVELLE ÉDITION...

Après la première année de la Pandémie, Boyer et Bissonnette (2021) concluent « [qu'] à la lumière des études et des résultats disponibles, il s'avère inapproprié de recommander une transformation profonde de l'école actuelle au profit d'une école virtuelle offrant uniquement un enseignement à distance ». Cette conclusion est similaire à celle d'autres auteurs et chercheurs.


Stéphane Allaire, Marie-Pier Forest, Nancy Granger, Mélanie Tremblay, Nicole Monney, Patrick Charland et Patrick Giroux (2022a) ont critiqué le texte de Christian Boyer et Steve Bissonnette (2021).


Le présent texte est une réponse explicite et détaillée aux critiques de Allaire et ses collaborateurs. Nous en profitons pour nommer l'innommable dans le monde scolaire que constitue l'hégémonie quasi totale d'un courant pédagogique : le constructivisme et ses dérivés. Ce courant, associé depuis quelques années au postmodernisme, est sous-jacent à toutes les critiques de Allaire et ses collègues. Ce courant est également à la base de l'aversion du système scolaire, des facultés de l'éducation et du ministère de l'Éducation du Québec à l'usage des données probantes, aux évaluations objectives, à la rigueur et au suivi systématique des effets des actions et des politiques.


Boyer et Morneau-Guérin, dans le présent texte, répondent explicitement et d'une manière limpide aux nombreuses assertions erronées de Allaire et ses collègues (2022a).


Il va sans dire que Boyer et Morneau-Guérin ne souhaitent pas réduire Allaire et son équipe au silence. Bien au contraire, ils les appellent même de tous leurs vœux à s'expliquer plus avant.


Voir également : Bisonnette, S. (2023). Les conclusions formulées par Boyer et Bissonnette en 2021 sont valables en 2023 : une réponse au texte de Allaire et ses collègues (2022). Revue internationale du CRIRES: innover dans la tradition de Vygotsky, 7(1), 113-121.

Pour voir cette émission : la chaîne Youtube et la page Facebook du Centre d'apprentissage Ludoka.


Émission (1) sur l'enseignement explicite de la lecture

Pédagogie explicite paradoxale

Pour voir cette émission : la chaîne Youtube et la page Facebook du Centre d'apprentissage Ludoka.


Émission sur les données probantes et une réponse au professeur Stéphane Allaire, à ses collègues et aux signataires des nombreux textes tentant d'invalider, en vain, les conclusions de Boyer et Bissonnette (2021) sur les écoles virtuelles...

Boyer, C., Bissonnette, S., Baillargeon, N., Morneau-Guérin, F. (2023). Critical Analysis of a Pedagogical Paradigm Shift in Medical Residency in Québec. Collection Des points sur les i et des barres sur les t. Éditions de l'Apprentissage.

Ce document est une traduction de Boyer, C., Bissonnette, S., Baillargeon, N., Morneau-Guérin, F. (2022). Analyse critique d'un changement de paradigme pédagogique dans le cadre de la résidence en médecine au Québec. Collection Des points sur les i et des barres sur les t. Éditions de l'Apprentissage.

Medical progress over the past two centuries essentially took place because medicine became increasingly grounded in scientific research, reflecting reverence for rigour, rationality, scientific method, and evidence. In the early 20th century, the Flexner report (1910) led to this decisive momentum being driven even more rapidly.

Central to this history is the content of learning, but also the pedagogical framework of the training aimed at the learning of that content. In the 21st century, the learning content of medical training is clearly on the side of evidence and rigour. But what of the pedagogical framework of medical training and, in the case at hand, medical residency?

In 2009, the University of Toronto piloted a pedagogical approach in medical residency developed by the Royal College of Physicians and Surgeons of Canada (RCPSC) entitled Competence by Design (CBD).

CBD is a direct descendant of competency-based education (CBE), a pedagogical movement launched in the United States in the wake of the Soviets' Sputnik satellite, which was sent into orbit in 1957. Today, the CBE trend is to be found in general education (elementary, secondary, and postsecondary), vocational education, and medical education.

On what theoretical framework is the RCPSC's CBE (CBD) based? Was this framework scientifically validated, wholly or partially?

The following pages maintain that the RCPSC's CBE did not follow an exemplary, rigorous process and is not based on evidence from scientific research, in either general pedagogy or medical education. More specifically, we assert that the Canadian and Québec medical world, in adopting the RCPSC's CBE, has moved away from the evidence, necessary rigour, and conscientious caution it usually shows with regard to medical innovations.

As we move forward in this text, we also briefly examine the effectiveness of CBE's sometimes co-occurring pedagogical methods that can also provide at least a partial alternative to traditional residency and CBE applied to residency (e.g., technology-enhanced simulation, standardized patients, deliberate practice, mastery learning, and competency-based progression).

Boyer, C. (2023). Former des Émilie et Émile Bordeleau ? Pourquoi pas ? Le Devoir, 7 avril.

Ce texte est une réplique au texte de Pierre Chastenay et Henri Boudreault, respectivement directeur de programmes et vice-doyen en éducation, tous les deux oeuvrant à l'UQAM.

Comme on le sait, la TÉLUQ a répondu à la demande du ministre de l’Éducation de proposer une formation qualifiante courte pour plus de 4800 enseignants non légalement qualifiés, mais dont un peu plus de 70 % posséderaient tout de même un baccalauréat ou une maîtrise. Malgré cette flexibilité à l’engagement, des centaines de postes ne seraient tout de même pas pourvus. Nous sommes donc devant une situation grave et socialement catastrophique que les facultés (et départements) d’éducation ne semblent pas avoir prévue et à laquelle elles répondent sans vigueur évidente.

L’annonce de ce programme a suscité des réactions d’indignation de plusieurs membres du gotha des facultés en éducation des universités. Pourquoi ? Essentiellement, ils défendent l’idée qu’une formation en enseignement plus longue et plus « complète » serait de meilleure qualité et plus efficace. Ah oui ? Sur quoi se basent-ils pour affirmer cela ? La longue formation de quatre ans adoptée il y a plusieurs années a-t-elle entraîné une amélioration des habiletés du personnel enseignant et du rendement des élèves ? Il ne semble pas que ce sujet ait suscité un vif intérêt dans le corps professoral universitaire et, au final, on ne le sait pas, quoique des données périphériques indiquent des problèmes de fond et sans doute une certaine médiocrité, qui aurait dû depuis longtemps justifier un branle-bas de combat au sein des facultés. Ce ne fut pas le cas.

Comment expliquer la léthargie indécente du sérail universitaire devant le taux d’abandon (qui serait de 25 % à 50 %) des étudiantes et étudiants dans certaines régions avant la fin de la formation ? Encore une fois, ce sujet n’entraîne aucune effervescence, et les facultés ne colligent toujours pas les données pour qu’elles soient publiquement accessibles et compréhensibles. Comment expliquer que le personnel enseignant dans certaines régions abandonne massivement la profession (jusqu’à 50 %) dans les cinq premières années ? Est-ce que cela pourrait être en lien avec la place qu’occupe honteusement encore en 2023 l’enseignement de mythes et légendes pédagogiques dans les facultés d’éducation comme si ceux-ci étaient des connaissances véritables ?

Au minimum, avec les éléments précédents, on peut remettre en question l’efficacité des facultés d’éducation, s’inquiéter de l’apathie de ces dernières face aux faibles résultats qu’elles obtiennent et de la nonchalance devant leur responsabilité sociétale [...]

Les résultats de Follow Through


Boyer, C. (2022). Quelle est la meilleure méthode pour enseigner ? Savoir Média, 9e épisode,


Vidéo ci-contre : courte entrevue de Christian Boyer réalisée par Normand Baillageon portant sur la « meilleure méthode d'enseignement ».


En réalité, cette entrevue concerne plutôt spécifiquement le projet Follow Through. Cette recherche, échelonnée de 1967 à 1977, est la plus grande recherche faite en pédagogie jusqu’à aujourd’hui. Elle implique plus de 200 000 enfants ainsi que près de 200 écoles. Étrangement, cette recherche et son histoire n’ont jamais été enseignées systématiquement au personnel enseignant, au Québec comme ailleurs.


Pourtant, la trame de l'histoire de cette recherche, emblématique de l'univers de l’éducation, la surprise totale causée par les résultats observés, les remises en question que ces résultats imposaient et imposent toujours aux pédagogies socio-constructivistes auraient justifié et justifient que cette méga-recherche soit systématiquement présentée avec détails dans les facultés et les départements en éducation. Ce ne fut pas le cas et ce n'est toujours pas le cas.


La stagnation du monde de l’éducation depuis plus de 50 ans est gênante. Toutes les solutions pédagogiques, les innovations, les renouveaux, les réformes passées depuis un demi-siècle et celles futures fantasmées par certains (comme le mouvement Debout pour l'école !, orienté au départ par des universitaires) s’articulent majoritairement autour des mêmes idées socio-constructivistes qui flottent dans l'air du temps depuis un siècle, belles idées qui s’avèrent généralement, réforme après réforme, inefficaces et délétères pour l'apprentissage ainsi que le développement général des enfants.


L’histoire de Follow Through, incluant ce que le monde de l’éducation en a fait, nous dévoile l’irrationalité et l'ignorance de plusieurs acteurs et autorités du monde de l’éducation, incluant une masse importante d’universitaires ainsi que de nombreux entrepreneurs-formateurs du monde scolaire.


Les résultats du  projet Follow Through furent inattendus et eurent l’effet d’une bombe atomique dans le monde de l'éducation. Malheureusement depuis un siècle, et Follow Through le démontrent dans les années 1970, quand les socio-constructivistes gagnent, les enfants perdent, toujours.


(Informations détaillées sur le sujet : Watkins, C. L. (1997). Project follow through. Cambridge, MA: Cambridge Center for Behavioral Studies.)

Collectif de signataires (2023). Un institut national d’excellence en éducation pourrait nous sortir du gouffre de la réforme. Journal de Montréal, 13 mai.

En 2000, le Québec a implanté une ambitieuse réforme de l’éducation. Depuis son implantation, le nombre d’élèves en difficulté a doublé et les évaluations réalisées, tant au primaire qu’au secondaire, par la Table de Pilotage et l’équipe de recherche de Simon Larose ont montré un rendement plus faible des élèves réformés, comparativement à ceux n’ayant pas vécu ce qu’on appellera le renouveau pédagogique. Les garçons et les élèves à risque qui ont été exposés à la réforme de l’éducation ont quant à eux été moins nombreux à obtenir leur diplôme du secondaire que ceux qui n’ont pas connu ce renouveau pédagogique.  

Pourtant, les élèves vulnérables étaient bel et bien ceux qui étaient particulièrement visés par cette réforme. On voulait prendre le virage du succès et assurer la réussite de tous les élèves. Force est de constater que le virage a été royalement manqué!  

Il suffit de consulter les références du Programme de formation de l’école québécoise pour le constater. 

Est-ce que des évaluations rigoureuses et un monitorage serré des résultats des élèves ont été réalisés, et ce, dès l’implantation de cette réforme? Aucunement.  

Prudence non-respectée 

Pourtant, la prudence s’imposait avec cette réforme et son approche socioconstructiviste. En effet, les réformes de même nature entreprises en Suisse et en Belgique, sans compter celles effectuées par la Californie en lecture au primaire et en mathématiques au secondaire, avaient montré des résultats négatifs sur le rendement des élèves. Comme l’a affirmé le collègue Égide Royer en 2015 « C’est un constat d’échec, c’est clair [...], tu ne peux pas conseiller à personne d’appliquer cette réforme ».


 
Un Institut pour sortir de la réforme